FAVORISER LA FORMATION DE FUTURES SPÉCIALISTES DE L’EAU POUR UNE GESTION DURABLE DES RESSOURCES HYDRIQUES EN AFRIQUE

Posté le : 16 juillet 2020

Le 15 juillet marque chaque année la Journée mondiale des compétences des jeunes. Cette journée est l’occasion de reconnaitre l’importance de doter les jeunes des compétences nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à l’entrepreneuriat. Cette célébration met en relief l’importance des compétences des jeunes pour le développement.

Selon le World Youth Report, rapport des Nations Unies sur la jeunesse dans le monde, publié en 2015, le monde comptait 1,2 milliard de jeunes (15–24 ans). Ces derniers qui constituaient alors un sixième de la population en représenteront le quart d’ici à 2030.

Doter les jeunes africains des compétences nécessaires

Aujourd’hui , 226 millions de jeunes vivent en Afrique, soit 20 % de la population totale du continent. Cette population devrait augmenter de près de 50 % d'ici à 2050.

L’Afrique présente la plus forte concentration de jeunes au monde, qui pourront devenir des catalyseurs pour relever les défis fondamentaux auxquels se heurte le continent, comme celui que pose l’eau. Le manque d’opportunités offertes aux jeunes professionnels pour commencer leur carrière et l’incapacité du secteur hydrique à attirer de jeunes professionnels talentueux et motivés (en particulier les jeunes femmes) sont des problèmes interconnectés qui peuvent facilement être résolus dans le cadre de programmes spécialisés.

Ce secteur est confronté par des enjeux complexes lorsqu’il s’agit d’accès transfrontières à l’eau et il faut traiter ces obstacles par la mobilisation de moyens techniques et géopolitiques. La résolution de ces problèmes se trouve dans l’utilisation de compétences spécifiques et la mise en place de programmes spécialisés et destinés aux jeunes qui seront nos décideurs de demain.

Nous estimons qu’il est essentiel de doter la jeunesse des compétences nécessaires et de leur donner la possibilité d’avoir une influence et un impact sur les communautés et les pays de manière à propulser l’Afrique vers un avenir prospère. La Banque mondiale offre aux jeunes l’occasion d’acquérir l’expérience nécessaire pour orienter leur carrière dans le secteur de l’eau dans le cadre de différentes initiatives s’adressant aux jeunes experts et aux jeunes cadres.

Renforcer les compétences liées au secteur hydrique en Angola

La guerre, qui a duré 27 ans (1975–2002), a privé le pays de toute une génération de professionnels qualifiés. La nouvelle génération de professionnels locaux éprouve des difficultés à trouver des emplois intéressants dans la mesure où les possibilités sont restreintes et les années d’expérience sont particulièrement prisées.

Le projet de développement institutionnel du secteur de l’eau soutenu par la Banque mondiale, qui a démarré en 2018, a lancé un processus de recherche et de perfectionnement de jeunes spécialistes dynamiques du secteur hydrique capables de résoudre, à présent et à l’avenir, les graves problèmes rencontrés par le pays en ce domaine.

« Mon rêve de jeune cadre, c’est de progresser sur le plan professionnel et de contribuer au développement de l’Angola. Certaines régions du pays n’ont pas accès à l’eau potable. Il est gratifiant de participer à l’effort mené pour amener cette ressource jusqu’à ces communautés. » Tarciso F. Bengo, ancien participant au Programme des jeunes professionnels dans le secteur de l’eau, Angola

Un groupe multidisciplinaire de 18 spécialistes a été formé de manière à regrouper les professionnels de différents domaines nécessaires à la promotion du secteur de l’eau en Angola. Les jeunes professionnels travaillent en étroite collaboration avec des spécialistes internationaux pour apprendre les bonnes pratiques et tirer parti de leur expérience.

Renforcer les compétences des jeunes dans la région du Nil oriental

La Coopération pour les eaux internationales en Afrique (CIWA) contribue au renforcement des compétences de la jeunesse dans le cadre d’initiatives comme le Programme de stage et de jeunes experts du Bureau technique régional du Nil oriental (ENTRO) de l’Initiative du Bassin du Nil (IBN). Cette Initiative qui rassemble de jeunes experts de quatre pays – Égypte, Éthiopie, Soudan du Sud et Soudan – met en place une communauté de spécialistes pour soutenir la coopération dans le Nil oriental. Cette plateforme unique donne la possibilité aux participants d’étoffer leur réseau, de renforcer leur capacité et de saisir les nuances culturelles entre les pays.

« C’est un important programme de renforcement des capacités pour les jeunes experts. Il m’a permis d’améliorer mes aptitudes intellectuelles et sociales et d’élargir mon réseau. Le programme m’a beaucoup aidé à orienter la préparation de mes futures études de doctorat, et ce que je voulais en retirer. Les problèmes actuels nécessitent de nouvelles solutions, et ce programme est d’autant plus efficace qu’il s’adresse aux jeunes. » Ethiopia Basra, Promotion 2018, Éthiopie, Ingénieure environnementale

Mettre en place une brigade de spécialistes de l’eau

Le programme ENTRO a formé un groupe de spécialistes de l’eau et de futurs décideurs qui s’emploient à acquérir de nouvelles compétences, à forger de nouveaux circuits de collaboration régionale et à contribuer au développement de perspectives multisectorielles.

Le programme va au-delà des connaissances théoriques inculquées dans les centres universitaires traditionnels. Il permet aux jeunes de recevoir la formation pratique et concrète nécessaire pour mieux comprendre les problèmes qui se posent dans le secteur de l’eau et décider de leur future orientation professionnelle.

ENTRO assure un environnement porteur et donne accès à une plateforme collaborative aux jeunes professionnels, aux universitaires et aux praticiens spécialistes des questions concernant les ressources en eau. Les interactions qui s’ensuivent favorisent le règlement des problèmes communs dans le Bassin du Nil et la collaboration dans le cadre de partenariats. Les jeunes ont aujourd’hui la possibilité d’utiliser leurs compétences, de commencer leur carrière et d’adopter une saine perspective du développement durable.

« J’ai acquis de nombreuses compétences dans le domaine de la modélisation hydrologique et hydraulique. Après avoir achevé ce programme, j’ai commencé à travailler en tant qu’ingénieur en ressources hydrauliques et à proposer des possibilités de gestion des risques liés aux crues. Les jeunes d’aujourd’hui sont les décideurs de demain. Les valeurs prônées par ENTRO et le Bassin du Nil permettront non pas de prendre des décisions unilatérales, mais également de tenir compte des intérêts des autres pays du Bassin. » Ahmed Nasr, Promotion 2017, Égypte, Ingénieur hydrologue

À ce jour, ce programme a été suivi par quelque 180 stagiaires. Ces derniers ont contribué au transfert et au partage de connaissances sur la modélisation des ressources en eau, les boites à outils d’analyses interactives, les outils d’optimisation, les applications de détection à distance, les projets de prévision des crues et d’alerte précoce, etc.

CIWA s’associe à la célébration de la Journée mondiale des compétences des jeunes et rend hommage aux organismes qui s’emploient à améliorer les conditions socioéconomiques des jeunes africains. Cliquez pour tweeter Nous espérons que ces expériences inspireront d’autres entités à doter les jeunes des compétences requises pour accéder au monde du travail, y compris en tant que travailleur indépendant.

Auteurs : Erwin De Nys, Spécialiste en chef pour la gestion des ressources en eaux et Responsable du programme de Coopération pour les eaux internationales en Afrique (CIWA), et Camilo Lombana Cordoba, Spécialiste principal en approvisionnement en eau et assainissement, Banque mondiale.

Partager

CIWA, a multi-donor trust fund, continues to support riparian governments in West, East, Central, and Southern Africa and their path toward more sustainable, data-driven, community-focused, and collaborative management of transboundary waters.

Learn more about our program activities on our English et de French Websites. And do follow us on Twitter @CIWAProgram

To follow CIWA on Twitter, visit @erwindenys1

To subscribe to the CIWA Podcast, copy and paste the URL from the address bar into the podcast app of your choice https://feeds.buzzsprout.com/1734582.rss

Photo Credits: Shutterstock and Unsplash Images, World Bank/ Flickr

UK AID
Ministry of Foreign Affairs (Netherlands)
Norwegian Ministry of Foreign Affairs logo
Sweden Sverige

Plan du site

fr_FR