CORNE DE L’AFRIQUE

Collaborations stratégiques.

CORNE DE L’AFRIQUE

Contexte

  • Année de démarrage : 2019
  • Partenaire(s) clé(s) : Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) pour Djibouti, l’Éthiopie, le Kenya, l’Ouganda, la Somalie, le Soudan et le Soudan du Sud

Objectifs et principaux points

CIWA apporte un soutien à un portefeuille qui croît rapidement dans la Corne de l’Afrique.

Dans le cadre de l’Initiative pour les eaux souterraines dans la Corne de l’Afrique, CIWA favorise la coopération des pays de la région à la gestion des eaux souterraines en renforçant la contribution de l’IGAD à leur développement économique et social.

Le projet aide les États membres de l’IGAD à préparer la mise en valeur et la gestion des eaux souterraines en enrichissant les systèmes de connaissances, en développant les capacités nationales et régionales (IGAD) et en évaluant la faisabilité d’investissements particuliers. CIWA entreprend des études de faisabilité pour trois aquifères — Merti, Bagara, et Mont Elgon — choisis d’un commun accord par les États membres de l’IGAD. Ce projet enrichit la base de connaissances sur les eaux souterraines dans la sous-région et aide les pays à identifier les domaines dans lesquels il convient de renforcer les capacités.

En 2020, CIWA a lancé une nouvelle initiative régionale pour l’amélioration de la résilience dans la Corne de l’Afrique visant à raffermir les bases des démarches régionales suivies à cette fin en améliorant le volume des connaissances et les capacités dont disposent les institutions pour faire face aux chocs climatiques et considérer les investissements qui pourraient être réalisés dans la région. Le projet d’analyse et d’assistance technique vise trois objectifs principaux : i) l’enrichissement des informations à l’appui de la résilience, ii) le renforcement des institutions et des organisations à l’appui de la résilience, et iii) la consolidation de la base de connaissances à l’appui d’investissements dans la résilience de la région. Le projet a donné lieu à une série de sessions de partage des connaissances en ligne en proposant un espace dédié à l’apprentissage et à la réflexion sur la signification et les implications du renforcement de la résilience régionale. Une étude est en cours pour faire le point sur les projets d’investissement dans la résilience de la région.

New Study to Examine Fragility and Water Cooperation at the Local Level in the Horn of Africa 

People living in the Horn of Africa continue to be exposed to numerous complex challenges. Climate change and regional conflicts complicate the region’s ability to attain water security and governance. To better understand the multidimensional challenges in achieving water cooperation at the local level, CIWA has commissioned a study for the Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) to examine the intersections between fragility and transboundary water cooperation at the local level. And to decide on which transboundary water sources the study will focus, SIPRI and CIWA conducted a two-hour virtual workshop on September 2, 2021, to present six potential communities and transboundary water sources. Workshop participants featured SIPRI representatives; World Bank water specialists; agriculture specialists; and fragility, conflict, and violence experts. 

Upon analyzing the six options and considering the workshop participants’ inputs, the decision was made for the study to focus on communities living in proximity to these transboundary water sources: 

  • The Sio-Malaba-Malakisi river basin (Nile sub-basin) shared by Kenya and Uganda
  • The Dawa river (the Juba-Shabelle river basin) and the Dawa aquifer basin shared by Ethiopia, Kenya, and Somalia 
  • The Bahr el Ghazal (Nile sub-basin) and the Baggara Basin aquifer shared by South Sudan and Sudan

Dr. Kyungmee Kim, Researcher with SIPRI, will lead the research together with SIPR colleagues Emilie Broek, Elizabeth Smith, and David Michel. The final report will be published in November 2021. 

Retour au début

SOMALIE

Contexte

  • Année de démarrage : 2018
  • Partenaire(s) clé(s) : Somalie

La Somalie possède le plus long littoral d’Afrique continentale et compte quelque 15 millions d’habitants. Environ 60 % de la Somalie connaît un climat aride ou semi-aride et les ressources en eau du pays sont inégalement réparties et irrégulières. Les rivières Chébéli et Jubba constituent des sources d’eau essentielles pour les êtres humains, le bétail et l’irrigation.

Objectifs et principaux points

Le projet de gestion des ressources en eaux transfrontières de Somalie fournit un appui technique à l’État somalien pour l’aider à formuler les options concernant la mise en valeur des ressources hydriques des bassins du Jubba et du Chébéli.

La Somalie, consciente des efforts déployés par CIWA dans le pays, a proposé d’élargir la portée initiale du projet. CIWA collabore avec le Programme des Nations Unies pour le développement afin de fournir à l’État somalien (Cabinet du Premier ministre et ministère de l’Énergie et des Ressources en eau) une assistance technique axée sur l’élaboration d’une stratégie nationale de l’eau. Le plan stratégique national des ressources en eau et une feuille de route pour la mise en valeur des ressources en eau permettent la poursuite d’activités essentielles dans le cadre de projets alignés sur la stratégie. Le projet a aidé les autorités nationales à poursuivre le dialogue avec les pays voisins.

CIWA soutient l’élaboration d’un modèle de ressources en eau dans le but de renforcer les capacités des institutions opérant dans le secteur et de former certains hydrogéologues à la modélisation des ressources en eau. Le Programme a assuré à une douzaine d’hydrologues somaliens une formation portant sur le modèle des débits des rivières Chébéli et Jubba pour leur permettre de mieux visualiser les fluctuations de ces débits dans le temps.

Ce soutien a permis à la Somalie d’accroître la quantité et la qualité des informations dont elle dispose sur les ressources en eau partagées et, de ce fait, d’entreprendre un travail de fonds consistant, notamment, à renforcer les capacités et l’expérience, collecter et organiser les données sur les ressources en eau et formuler sa conception de la mise en valeur des ressources en eau au service du développement. À terme, le projet aidera la Somalie à orienter le dialogue sur les ressources en eau transfrontières.

Retour au début
European Union
UK AID
Ministry of Foreign Affairs (Netherlands)
Norwegian Ministry of Foreign Affairs logo
Sweden Sverige

SITE MAP

fr_FR