Les eaux souterraines peu profondes comme catalyseur de l'irrigation dirigée par les agriculteurs

Posté le : 10 octobre 2023

On qualifie de peu profondes les eaux souterraines se trouvant à moins de 8 mètres de profondeur. L’eau peut ainsi être prélevée à l’aide d’une pompe de surface peu coûteuse fonctionnant par aspiration. Diverses études régionales menées dans les six pays du Sahel — Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad — montrent que les possibilités de mise en valeur des eaux souterraines peu profondes sont considérables. Les agriculteurs, individuellement ou en groupe, pourraient se lancer dans l’irrigation en pompant les eaux souterraines peu profondes avec des équipements adaptés à des superficies allant de moins d’un hectare à plusieurs hectares. La plupart de ces agriculteurs sont des entrepreneurs désireux d’investir leurs propres ressources pour conquérir de nouveaux marchés. L’approche FLID peut permettre de générer des profits et d’atteindre des taux de rendement internes élevés (Burney et al. 2013 ; Giordano et al. 2012).

© | Cooperation in International Waters in Africa
fr_FR